LES 150 PLUS GRANDSBEATS HIP-HOPDE TOUS LES TEMPS


LES 150 PLUS GRANDSBEATS HIP-HOPDE TOUS LES TEMPS


Les vrais qui suivent Hip-Hop 4 Life depuis le début ont certainement connu la 1ère version de ce classement qui avait généré pas mal de réactions, de propositions de sons et de débats passionnants.Entretemps des albums mémorables sont sortis, de nouveaux beatmakers ont éclos et des bangers ont secoué nos enceintes. Pour cette renaissance du Top 150, je lui ai donc offert un petit lifting et j'ai décidé de lui donner un caractère plus personnel que le précédent.Certains beats incontournables que je me sentais "obligé" de mettre ne sont volontairement plus présents, tout simplement parce que je n'arrive plus à les écouter et qu'une très bonne prod ne doit jamais lasser, ça n'enlève en rien leur statuts de classiques, simplement que les 150 présents m'ont plus touché. Presque chacun de ces morceaux est attaché à un souvenir, heureux, triste, drôle, nostalgique, romantique, un regret, une fierté, une réussite, un échec, un changement, un voyage, une rencontre, une amitié, un amour... des moments forts de ma vie éparpillés en musique.

BRANCHE TON CASQUE

BRANCHE TON CASQUE

150



TERMANOLOGY - SO AMAZINGProducteur : DJ Premier

Il fallait forcément que je commence ce classement par un Primo. J'ai toujours cette punchline en tête quand je pense à ce son : "Yo, Dre, you should hit me with some beatsI'll write the whole Detox in one week" Franchement est-ce que t'as vraiment besoin de Dre ? À l'époque Term' avait un sacré buzz et avait réussi à réunir une line-up de beatmakers digne d'Illmatic pour son 1er album Politics As Usual, il n'a pas fallu longtemps à certains pour voir en lui le nouveau Nas.Au final cet album sera une petite déception mais avec un casting de ce niveau à la production ça fait forcément des étincelles et, comme souvent, celle qui met le feu vient des platines de DJ Premier !

149



J. COLE - LIGHTS PLEASEProducteur : J. Cole

Lights Please résume assez bien ce qui me fascine dans la production hip-hop et ce que j'essaie d'atteindre à chaque fois que je fais un beat : donner de l'émotion avec presque rien. L'art minimaliste est ce qui a l'air le plus simple mais c'est en fait le plus complexe, il n'aura fallu qu'un petit sample, une drum loop et beaucoup de soul à J. Cole pour convaincre Jay-Z de le signer et illuminer la décennie de tout son talent. > Les vinyles de J. Cole sont dispo ici.

148



VINCE STAPLES - NORF NORFProducteur : Clams Casino

Pas besoin d'une catho' en larmes pour se rendre compte que ce beat est une bombe ! Une production très visuelle, le synthé oppressant fait écho au refrain "I ain't never ran from nothin' but the police", on est encerclé par des voitures de flics, les sirènes stridentes font augmenter notre rythme cardiaque, une seule solution : courir pour sa vie. > Les albums de Vince Staples, dont Summertime '06, sont dispo en vinyle ici.

147



FASHAWN - OUR WAYProducteur : Exile

Quelques notes éparpillées, un sample vocal cisaillé, une rythmique saccadée et des scratches incisifs composent ce chef d'oeuvre minimaliste d'Exile. On est beaucoup plus proche d'un hiver à New-York que d'un été à Cali, pas étonnant de retrouver The Weatherman qui a l'habitude de ces ambiances glaciales. À l'époque Exile semblait avoir la "golden touch" et donna naissance à deux classiques underground : Boy Meets World dont est extrait ce son et l'inoubliable Below The Heavens.

146



T.I. - DOIN' MY JOBProducteur : Kanye West

"I miss the old KanyeStraight from the Go KanyeChop up the soul Kanye" Cet interlude de Pablo résume assez bien ce que je ressens à l'écoute de cette production du "old Kanye", sans pour autant renier le "new Kanye", on est forcément un peu nostalgique à l'écoute de ces samples soul pitchés avec lesquels Kanye a révolutionné le rap des années 2000. Cette chanson me rappelle aussi une certaine époque de ma vie pendant laquelle j'écoutais pas mal de rap sudiste, T.I., Jeezy, Wayne... c'était les débuts de la trap et c'était autre chose que la merde d'aujourd'hui ! > Les vinyles des albums de T.I., Trap Muzik et Urban Legend, sont dispo ici.

145



6LACK - PRBLMSProducteur : Soundsbynova

Il y a deux types d'artistes, les créateurs et les suiveurs, 6LACK fait partie de la 1ère catégorie. Il a inventé un son en créant de la beauté par soustraction, sa musique est une peinture abstraite, un feeling, un mood, une ambiance, une émotion...Evoluant dans une atmosphère sombre et brumeuse, le rappeur se meut lentement sur une planète hostile où le vice côtoie la mélancolie. > Le vinyle de Free 6Lack est dispo ici.

144



MAC MILLER - BEST DAY EVERProducteur : ID Labs

Difficile de ne pas verser une petite larme, un morceau lyricalement assez simple mais qui célèbre la vie, c’est la chanson qui m’a fait changer d’avis sur Mac Miller, ce gars avait quelque chose de spécial et il est parti beaucoup trop tôt. On est entre l’insouciance de la jeunesse et la nostalgie du temps qui passe, on revit notre enfance en quelques secondes, la vie passe à une vitesse folle et il faut essayer de faire de chaque jour le meilleur jour de sa vie. R.I.P. 1992 - 2018 > Le vinyle de Best Day Ever est dispo ici.

143



BIG K.R.I.T. - AMERICAN RAPSTARProducteur : Big K.R.I.T.

Big K.R.I.T. n'est pas juste le rejeton d'Outkast et UGK, c'est aussi un producteur d'exception qui ramène du blues et de la soul dans un rap sudiste qui en manque cruellement ces derniers temps ! Heureusement il reste des vrais amoureux de la culture qui préfèrent devenir des légendes underground que des stars du rap : They say “money make the world go round”You never lost til you lose your crownAnd they don’t love you till you’re under groundOr when you’re maxing out your bank accountYeah, you do it all just to live the lifeEven if it means you don’t live it rightAnd even if it means you don’t survive the nightBut if even if you do you won’t survive the hypeOf an American rapstar Meilleur rappeur / beatmaker ? Je te repose la question un peu plus loin. > Les albums de Big K.R.I.T. sont dispo en vinyle ici.

142



L'ORANGE & BLU - ALONEProducteur : L'Orange

L'Orange est une âme égarée dans la mauvaise époque.Sa musique est poussiéreuse comme un vieux gramophone, noire comme un film de gangsters des années 60, nostalgique comme le pianiste au fond du bar, froide comme une nuit d'hiver, hantée comme la voix de Billie Holiday, poétique comme les lyrics de Blu... le noir et blanc n'a jamais eu autant de couleurs.

141



J. COLE - RISE & SHINEProducteur : J. Cole

Au milieu du décevant 1er album de J. Cole, il y avait cette ogive passée un peu inaperçue et rarement citée, encore aujourd'hui, dans ses meilleurs sons. La future superstar du rap venait d'être signée par Jay-Z grâce au lumineux Lights Please et l'intro ressemble à un passage de flambeau avant que la production épique digne de Just Blaze ne vienne tout balayer. Je ne précise pas que c'est en plus produit par J. Cole, best rapper / beatmaker ? > Les vinyles des albums de J. Cole sont dispo ici.

140



JOEY BADA$$ - HAZEUS VIEWProducteur : Kirk Knight

"Yo Bro, that's one of the best beats you ever made", voilà la réaction de Joey Bada$$ à l'écoute de ce beat qu'il a un peu pris de force pour son album alors que Kirk voulait le garder pour le sien ! Kirk Knight s'est inspiré de DJ Premier et plus particulièrement de 10 Crack Commandments de Biggie pour sortir le beat d'Hazeus View et ça s'entend dans la découpe saccadée et rythmée du sample. Arriver à te faire ressentir des émotions avec si peu de notes, trouver les quelques secondes magiques d'une chanson pour les transformer en or, voilà ce que j'appelle du sampling. > Le vinyle de B4.Da.$$ est dispo ici.

139



YOUNG JEEZY - MR. 17.5Producteur : DJ Don Cannon

Quand tu tombes sur un sample aussi dingue, il faut savoir le respecter, le découper correctement, conserver son essence en le transformant un minimum et trouver les drums justes sans trop en faire. Pas forcément évident, pour preuve les nombreux samples classiques repris par plusieurs producteurs et qui n'ont pas du tout la même saveur d'un morceau à l'autre, ce sample a d'ailleurs été réutilisé plus tard par un certain Apollo Brown avec moins de succès. DJ Don Cannon le laisse respirer tout en y injectant un bounce sudiste qui renforce l'émotion et le côté épique, on s'imagine au sommet du monde nageant dans un océan de coke au milieu de quelques naïades. > Le vinyle de Let's Get It: Thug Motivation 101 est dispo ici.

138



T.I. - SALUTEProducteur : Jake One

C'est probablement pour ça que Jake One est sous-estimé : ses meilleurs beats sont rarement sur des projets marquants, encore moins sur des classiques, c'est le cas de ce bijou dissimulé dans un des moins bons albums de T.I. On retrouve quelques-uns des "marqueurs" Jake One : des drums saccadés, un synthé syncopé et des chœurs organiques, le résultat est étincelant et on ne s'étonnera pas qu'un certain Dr. Dre pose sur cette production magique quelques mois plus tard. > Les vinyles des albums de T.I., Trap Muzik et Urban Legend, sont dispo ici.

137



THE GAME - WHERE I'M FROMProducteur : Focus...

L'anthem secret de Compton se trouve sur The Documentary, The Game glisse sur cette production délicieusement nostalgique qui nous rappelle les meilleures heures du G-Funk, il fallait évidemment Nate Dogg pour parfaire le tout et, cerise sur le gâteau (et chose assez rare sur une prod West Coast), Focus... nous balance quelques scratches au refrain. > Les vinyles de The Game sont dispo ici.

136



DA RANJAHZ - INSPIRATIONProducteur : DJ Premier

Ça a longtemps été ma sonnerie au collège - ouai tu te souviens de cette époque où on mettait des sonneries ! -, jusqu'à ce que je comprenne que c'est le meilleur moyen de se lasser d'une chanson qu'on aime ! Pourtant des années après ça me fait toujours le même effet, dès que le beat démarre j'ai des frissons, Primo est un magicien, tout ce qui passe par ses platines se transforme en or, n'oublions pas Cee-Lo qui sublime cette production avec un refrain épique, un mot pour résumer ce chef d'oeuvre : INSPIRANT.

135



MOBB DEEP - WIN OR LOOSEProducteur : The Alchemist

Si il y a un autre producteur qu'Havoc que je "tolère" sur les albums du Mobb c'est bien The Alchemist, son style va comme un gant à Prodigy avec qui il a beaucoup travaillé sur ses projets solo. Ce sample est complètement dingue, une prod classique qui sent bon le début des années 2000, j'ai l'impression d'être Tommy Vercetti dans ma Comet ! > Les vinyles des albums de Mobb Deep sont dispo ici.

134



BUSTA RHYMES - HOLLAProducteur : Dr. Dre

Deuxième production de Dr. Dre dans ce classement, elle est pour Busta Rhymes qui le rejoindra ensuite chez Aftermath pour l'excellent The Big Bang. On retrouve le "whistle sound" que Dre utilisait très souvent dans ses productions G-Funk mais filtré différemment lui donnant un caractère plus sombre, une production très visuelle bien décrite par Busta Rhymes : "This shit sounds like... One, two o'clock in the mornin' with the full moon outNiggas in they trucks, creepin'With a fresh box of ecstasy pills for these bitches" > Le vinyle de Genesis est dispo ici.

133



MF DOOM - RHYMES LIKE DIMESProducteur : MF Doom

Il est difficile de nier l'énorme impact du rappeur masqué, MF Doom a toujours eu un statut particulier dans la culture, à l'écart du rapgame, très loin des clichés du genre, caché derrière son masque il est discrètement devenu le rappeur underground ultime, un flow monotone reconnaissable entre mille, une plume complexe, réaliste et pleine de second degré et des productions maison vintage et enfantines, à base de boucles jazz bizarres et de samples de cartoons et de vieux films. Deux albums demeurent au panthéon de l'underground, Madvillainy avec Madlib et Operation Doomsday dont est extrait ce rap en diamant, à consommer un soir en regardant les étoiles. > Operation Doomsday est dispo en vinyle ici.

132



CUNNINLYNGUISTS - BRAIN CELLProducteur : Kno

L'incantation en intro nous hypnotise, le piano et la ligne de basse prennent possession de notre âme, le saxophone ensorcelle notre esprit, on est enfermé dans une prison spirituelle hantée par les fantômes du Wu-Tang, le sorcier Kno a réussi son meilleur tour. A Piece Of Strange restera à part dans la discographie des CunninLynguists, un voyage conceptuel d'une beauté rare, une expérimentation sonore qui flirte avec le trip-hop. Kno ne pose qu'un seul couplet sur tout l'album et ce n'est pas un hasard s'il a choisi ce beat.

131



VINCE STAPLES - SEÑORITAProducteur : Christian Rich

Par quoi commencer ? Ces quelques notes de piano qui semblent invoquer le diable ? Cette basse vicieuse ? Ce sample possédé de Future ? Ces ad-libs addictifs ? Ce flow métronomique de Vince Staples ? Ces lyrics abrasives ? Cette conclusion épique ? J'ai oublié quelque chose ? Oui, évidemment, LE clip rap de ces dernières années. > Les albums de Vince Staples, dont Summertime '06, sont dispo en vinyle ici.

130



MILKBONE - KEEP IT REALProducteur : Mufi

Si simple et si évident, comme beaucoup de classiques des 90's, le beat sublime un sample obscure avec justesse et élégance. On n'est pas dans la démonstration de force mais dans la finesse et la fluidité, le piano dégage une émotion tout en retenue, une nostalgie silencieuse transpercée par des échos cuivrés typiques de l'époque.Le sample d'AZ au refrain installe un peu plus ce beat au panthéon du Golden Age. Ce n'est pas un hasard si quelques mois plus tard Big L et Jay-Z freestylaient dessus et si quelques années plus tard Freddie Gibbs en faisait un de ses meilleurs sons.

129



DRAKE - WORST BEHAVIORProducteur : DJ Dahi

Y'a un paquet de prods classiques qui sont finalement assez simples, et ce n'est pas péjoratif, le bon sample avec les bons drums pour la bonne voix, la magie opère.Et t'as des prods comme cet OVNI de DJ Dahi que personnellement je n'arrive pas à comprendre. Du synthé tournoyant aux drums qui défient les lois de la gravité en passant par ces breaks abyssaux jusqu'à ce sample torturé de Kanye West qui semble repris par un extra-terrestre, cette production est un monstre de créativité que Drake combat avec ses tripes et son sens de la formule. > Les vinyles des albums de Drake sont dispo ici.

128



LIL WAYNE - LET THE BEAT BUILDProducteur : Deezle & Kanye West

Rarement un rappeur aura eu autant de buzz que Lil Wayne avant la sortie de Tha Carter III, tous les yeux étaient rivés sur lui et il aurait pu sortir un album lisse et convenu pour satisfaire les radios mais ce serait mal connaître l'extraterrestre de Young Money. Une balade autotunée au refrain osé "Lick me like a lollipop" et une incantation vaudou autour d'un sample matraqué sur 808 en guise de singles, Weezy ne fait rien comme les autres et quand Kanye lui a envoyé ce sample incroyable, il a appelé Deezle et lui a dit "je veux que le beat se construise pendant que je rap", le résultat est un morceau spectaculaire en continuelle expansion, la légende dit que Deezle travaille encore sur le beat aujourd'hui. > Les albums de Lil Wayne sont dispo en vinyle ici.

127



SCHOOLBOY Q - GROOVY TONY / EDDIE KANEProducteur : Tae Beast / Dem Jointz

La 1ère instru de Tae Beast me fait penser à cette scène classique de The Dark Knight quand le joker sort sa tête par la fenêtre de la voiture comme un chien enragé, j'ai l'impression d'être dans la caisse avec ScHoolboy Q et son gang en train d'allumer tout ce qui bouge avec mon AK.Et comme si la 1ère partie n'était pas assez lourde, Dem Jointz nous achève avec une montée planante et une conclusion pleine d'émotion. Que dire de ce couplet traumatisant de Jadakiss qui vole un peu la vedette à ScHoolboy, sa voix rocailleuse semble exister pour CE beat : "Running with the rebels, it's a three-man weaveWith the Lord and the devilReally all I need is a pitchfork and a shovelIf I can't proceed then I resort to the metal" > Le vinyle de Blank Face LP est dispo ici.

126



KENDRICK LAMAR - m.A.A.d CityProducteurs : Sounwave & Terrace Martin

La matérialisation musicale du danger.Rarement une performance rap n'a semblé si vitale et urgente, la peur est palpable et la voix de Kendrick sombre littéralement dans l'hystérie, le bon garçon est entraîné dans un tourbillon de violence, un aperçu glaçant de Compton, la cité folle. > Les vinyles des albums de Kendrick Lamar sont dispo ici.


SUITE DU CLASSEMENT125-101