15   14   13   12   11   10   9   8   7   6   5   4   3   2   1   PLAYLIST 
15. CHRIS ORRICK - PORTRAITS

Le 1er album de Red Pill, désormais Chris Orrick, Look What This World Did To Usétait une des meilleures sorties Mello Music, un album assez triste sur la dépression avec d'excellentes productions d'Apollo Brown et L'Orange notamment.

Il a choisi une autre approche pour son 2ème album Instinctive Drowning en ne travaillant qu'avec un seul producteur, Ill Poetic, le résultat a été plutôt décevant.

Ce 3ème album Portraits est un retour aux sources avec des prods jazzy sur lesquelles il excelle, son alchimie avec L'Orange est toujours palpable et c'est avec plaisir qu'il retrouve son pote d'Ugly Heroes, Apollo Brown, un vrai bon album underground.

14. THE CARTERS - EVERYTHING IS LOVE

Je ne vais pas te mentir, quand j'ai appris qu'un album Jay / Beyoncé venait de sortir ça ne m'a fait ni chaud ni froid, tout simplement parce que je n'aime pas la musique de Beyoncé et qu'on sait que les collab' Jay / Be, c'est toujours une chanson de Beyoncé avec Jay-Z qui pose un couplet.

Clairement c'est le cas ici, beaucoup de Beyoncé, pas assez de Jay-Z mais ça n'empêche que l'album est objectivement très bon, beaucoup mieux que ce single qui pompe Migos. Le projet est bien produit, les lyrics sont travaillés et Jay-Z semble avoir retrouvé une seconde jeunesse, son flow m'a impressionné sur tout le projet. Evidemment on aurait voulu plus de sons rap comme l'excellent 713 mais tu sais ce qu'on dit, à la fin c'est la femme qui décide !

Voilà, l'album ne va clairement pas tourner beaucoup chez moi, question de goût, mais pour les fans de BB, jetez-vous dessus.

13. THE DOPPELGANGAZ - AAAAGGGHH

Ces mecs ont quand même une disco assez dingue, c'est chaud que les médias n'en parlent pas plus, chaque album c'est très solide du début à la fin.

Une vibe plus West Coast dans ce projet, certains sons m'ont fait penser à The Dogg Pound, encore une fois c'est du très bon.

Après pour être objectif, y'a deux choses qui me "dérangent" avec ce groupe c'est que je ne vois pas de progression et que les MCs ne me font pas bander.
Je kifferai qu'ils produisent d'autres artistes parce que leurs beats c'est quelque chose.

12. SKYZOO - IN CELEBRATION OF US

Si tu veux du rap avec du fond, des vrais rimes, un MC à l'ancienne, tu sais que Skyzoo est une valeur sûre de l'underground, ce qui lui a souvent manqué, c'est des bonnes prods.

Sur cet album il arrive enfin à aligner son niveau lyrical avec des productions de qualité et notamment la petite bombe d'Apollo Brown, Baker's Dozen, qui nous rappelle le Devil's Pie de D'Angelo produit par Primo.

Alors il lui manque encore quelques qualités de songwriter pour rendre ses chansons un peu plus accessibles et le sequencing n'est pas toujours très réussi mais dans l'ensemble c'est peut-être son meilleur projet.

11. KANYE WEST - YE

Alors oui c'est probablement un des moins bons albums de la disco de Kanye, il y a pas mal de défauts, des lyrics ras des pâquerettes, des morceaux pas aboutis et des sons tout simplement ratés.

Mais mais mais, il y a aussi Yikes, Ghost Town et quelques autres coups de génie qui font que cet album reste intéressant et si l'ensemble ne marquera pas l'année, certains sons se retrouveront dans les best of de tout le monde.

10. SiR - NOVEMBER

Ces EPs nous avaient séduits, la nouvelle recrue de chez TDE, SiR, s'aligne avec les standards de qualité de son label et confirme avec un album de haut vol.

Du très bon RnB planant, dans la lignée de Frank Ocean et Solange. Un ensemble cohérent qui s'écoute d'une traite avec quelques petites pépites comme le brillant Dreamin' qui retravaille le sample classique d'Xxplosive de Dre.

Vocalement ce n'est pas le meilleur chanteur du monde, tu sens qu'il ne peut pas pousser comme d'autres mais il a su adapter sa musique et l'orienter vers une ambiance tamisée qui ne se prête pas à de grandes vocalises et quand la musique est de qualité, la technique n'a plus vraiment d'importance.

9. EVIDENCE - WEATHER OR NOT

Je ne vais pas être très objectif parce que j'adore ce MC, malgré sa disco complètement dingue avec les Dilated Peoples et en solo, le mec est resté humble et assez discret, on ne parle pas beaucoup de ses albums mais à chaque fois qu'il en sort un ça fait partie des meilleures sorties de l'année.

Son "slow flow" n'est pas sa seule particularité, Ev est aussi beatmaker, il a donc une très bonne oreille et son meilleur pote s'appelle The Alchemist, pas la peine de préciser que c'est à chaque fois très bien produit.

Alors certes il ne réinvente pas le genre, il fait juste du bon rap boom-bap comme on en fait presque plus mais franchement ça fait du bien !

> Le vinyle est dispo sur le shop ici.

8. GORILLAZ - THE NOW NOW

Franchement on a tous été déçu par Humanz, le grand retour de Gorillaz annoncé par des singles très réussis, finalement l'album était plus un fourre-tout avec des hauts, des bas, beaucoup trop d'invités et clairement pas assez de Damon Albarn.

On n'attendait pas nos personnages préférés de retour si tôt avec un nouvel album, pas de promo délirante comme pour Humanz mais un album beaucoup plus réussi, le vrai retour de Gorillaz avec 2D qui porte cette fois-ci le projet et pose sur quasi tous les morceaux, pas mal de petites bombes expérimentales et un mix des genres toujours aussi jouissif.

On n'est pas au niveau de Demon Days et Plastic Beach - difficile de faire aussi bien ! - mais on retrouve enfin ce qu'on aimait tant chez Gorillaz.

> Le vinyle est dispo sur le shop ici.

7. JORJA SMITH - LOST & FOUND

Jorja Jorja Jorja, la meuf est jeune, belle, talentueuse, a une voix de dingue et déchire tout en live, comment ne pas être complètement fan !

C'est une position assez difficile pour un 1er album puisque l'anglaise est un peu cataloguée comme une artiste "featuring", son buzz vient surtout des ses collab' avec Drake et Kendrick mais ceux qui ont un peu creusé sont forcément tombés sur l'addictif On My Mind et les très bons singles Blue Lights et Teenage Fantasy.

Je t'avoue qu'à la 1ère écoute j'ai été un peu déçu, je m'attendais à quelque chose de moins lisse et peut-être plus révolutionnaire à l'image du brillant Blue Lights, je m'attendais aussi à quelques sons dansants dans la lignée d'On My Mind et Get It Together, l'album est assez calme mais au fil des écoutes il révèle toute sa qualité. La voix de Jorja est envoûtante, il y a du Amy quelque part la dedans et les mélodies sont très bonnes, Teenage Fantasy m'a fait penser à TLC et Blue Lights est clairement un des sons de l'année.
En fait le principal défaut de ce projet c'est que les singles sont les meilleurs morceaux.

> Le vinyle est dispo sur le shop ici.

6. J. COLE - KOD

Un album très intéressant de J. Cole qui tente d'analyser les vices et les addictions de la nouvelle génération tout en embrassant leur son et leur gimmicks.

On a souvent taxé sa musique d'ennuyeuse et son dernier album 4 Your Eyez Only, bien qu'un bon projet avec le recul, n'a certainement pas fait taire ses détracteurs.

Ce qui est intéressant avec ce nouvel album c'est que la sincérité, le message et la passion de J. Cole sont toujours là mais le changement se fait dans la forme, il s'est inspiré du son du moment en le mettant à sa sauce en reprenant notamment les drums patterns de la trap, le flow "saccadé" et les hooks répétitifs tout en y mettant du fond, prouvant ainsi à la nouvelle génération que l'on peut faire du son fun tout en ayant un message, à l'image du hit ATM, une approche qui se matérialise lyricalement dans la déjà mythique diss track 1985.

La fin de l'album revient à du J. Cole plus traditionnel avec des morceaux plus posés et profonds comme l'intense FRIENDS, le sommet de l'album, l'ensemble n'atteint cependant jamais la virtuosité de son meilleur album, Forest Hills Drive.

5. SABA - CARE FOR ME

Dans la lignée de la nouvelle vague de Chicago qui surfe sur le succès d'un certain Chance The Rapper, Saba nous propose un album sucré et coloré avec un flow mi-rappé mi-chanté et des productions soulful et organiques.

L'année dernière dans le même style on a eu l'excellent Blkswn de Smino, cette année c'est Saba qui confirme avec un album créatif et artistique qui se détache par son originalité et sa poésie.

4. DRAKE - SCORPION

Bon je vais me faire insulter parce que tout le monde aime bien cracher sur Drake, moi le premier, le gars est assez énervant et ses albums sont souvent décevants, ou en tout cas pas à la hauteur de son statut de "meilleur rappeur du game" comme il aime à le répéter.

Cet album ne déroge pas à la règle, les critiques sont plutôt mitigées : "trop long, toujours les mêmes sujets, aucun risque musicalement, les mêmes recettes, des lyrics pas incroyables, manque de personnalité, on reprend les styles qui fonctionnent, pas de vrai réponse à Pusha T..."

En fait je suis d'accord avec tout ça mais la grosse différence pour ma part c'est que j'ai compris et intégré que Drake n'allait jamais sortir un To Pimp a Butterfly, il n'a ni le talent, ni les couilles, ni la profondeur lyricale pour le faire, par contre le gars sait faire des putain de bangers et ça on ne peut pas lui enlever.

Franchement le Side A m'a régalé et m'a fait penser à sa tape If You're Reading This It's Too Late.
Les prods sont incroyables, l'intro cinématique, la basse folle de Nonstop, le sample puissant d'Emotionless, le brillant 8 Out Of 10, la bombe de Primo Sandra's Roses, le feat monstrueux de Jay-Z, en fait y'a pas un morceau que je trouve vraiment raté en dehors d'I'm Upset qui est probablement le pire single de sa carrière.
Et à la différence de Views dans lequel Drake semblait blasé et More Life où il était en auto-pilote, là le gars a faim, tu sens que le diss de Pusha T lui a fait mal et y'a des phases vraiment intéressantes.

Côté RnB, c'est moins ma came mais y'a aussi du lourd, les synthés de Peak, le sombre That's How You Feel et ce sample live de Nicki Minaj, Michael qui nous pose un petit refrain, le déjà viral In My Feelings... Je kiffe même God's Plan et Nice For What dans le contexte de l'album pour te dire !

Bref, sans trop sur-analyser le truc, très objectivement j'ai plus de plaisir à écouter l'album de Drake que celui de J. Cole, le gars fait juste de la très bonne musique mainstream point.

3. BLACK PANTHER THE ALBUM

En ce moment tout ce que touche Kendrick Lamar se transforme en or. Il a réussi avec DAMN. à atteindre le succès critique et commercial et à vendre autant qu'un Drake mais avec un album abouti.
Même une soundtrack de film qui ressemble sur le papier à un fourre-tout un peu commercial, passée entre les mains de Kendrick, devient un des albums de l'année.

Moins conceptuel et profond que ses albums solo, Black Panther est une aire de jeu pour le rappeur de Compton et ses potes de TDE qui arrivent enfin à se capter sur un même projet.

Et malgré une liste très longue d'invités prestigieux (Future, The Weeknd, Jorja Smith, Anderson .Paak, Swae Lee, Khalid, Vince Staples...), le tout reste cohérent, notamment grâce à Kendrick qui est présent sur tous les morceaux, quand ce n'est pas avec un couplet ou un refrain c'est avec quelques ad-libs ou chœurs, c'est la mayonnaise qui lie l'ensemble.
Le résultat est puissant, fun et varié, un enchaînement de bangers qui vont continuer à rythmer notre année 2018.

> Le vinyle est dispo sur le shop ici.

2. REJJIE SNOW - DEAR ANNIE

J'ai eu un coup de cœur pour cet album, ce gars est à part, il a une voix, un charisme, une culture et un univers musical différents de tout ce qui se fait en ce moment et ça fait du bien un peu de fraîcheur et d'originalité - si tu ne sais toujours pas qu'il vient de Dublin, je pense que la cover est assez parlante ! -.

Pas mal d'influences éclectiques qui font de cet album un véritable OVNI, c'est vintage, kitsch, branché, je m'en foutiste, parfois dansant mais jamais commercial, souvent piquant, Rejjie Snow nous parle d'amour avec un humour noir décapant.
Fatalisme, dépression, pessimisme et pensées suicidaires parcourent un album hanté par des muses qui semblent danser avec le fantôme de Gainsbourg.

1. PUSHA T - DAYTONA

Quand Kanye West a annoncé qu'il allait produire 5 albums dont celui de Pusha T, je pense qu'on s'est tous dit la même chose : ça y est, Push va enfin nous sortir son classique en solo.

On se doutait que DAYTONA allait être un des meilleurs du lot mais avec Nas et Kid Cudi dans le studio on ne pensait pas qu'il allait être si au dessus du lot.

C'est simple DAYTONA est déjà considéré comme un instant classic, 7 uppercuts impressionnants de maîtrise, d'écriture et de production, une attaque millimétrée et furtive tellement puissante qu'elle a réussi à faire vaciller un géant.

PLAYLIST SUMMER '18

Retour aux news

FacebookTwitterShare